Le bordel de Wam Chom

Il se présente comme une étable à l’arrière d'une maison ; deux rangées de boxes numérotés de 1 à 21. Nous sommes à Wan Chom, en pleine campagne du nord de la Thaïlande. Ce sont les ruines d’un bordel de village. Pour 50 bahts, la fille emmenait son client, le plus souvent un paysan du coin, dans un box de deux mètres sur trois. Un lit de planches recouvert d’une natte, un ventilateur et, à l’arrière, un bidet en ciment avec un robinet. Les murs écaillés ont conservé ce que les jeunes filles y punaisaient : petits cœurs, calendriers, photos de stars auxquels leur regard s’accrochait sans doute. Le dernier calendrier date de 1995, année de l’explosion du sida en Thaïlande. L’endroit fut déserté subitement. La plupart des filles sont mortes. Ne subsistait que cette ruine, un bordel fantôme. Il fut rasé et recouvert de terre en 2012.

Click image for full size view
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
Wan Chom, Northern Thailand, 2009
The remains of the Wam Chom whorehouse have been detroyed and covered in 2012. Wan Chom, Northern Thailand, 2012.